Estuaire de la Gironde

Charente-Maritime (17) et Gironde (33)

D’une superficie de 635 km2, l’estuaire de la Gironde est le plus vaste estuaire d'Europe occidentale. Les alluvions apportées par la Garonne et la Dordogne participent à la formation de vasards dans l’estuaire de la Gironde : chaque année entre 1,5 et 3 millions de tonnes de particules en suspension se déposent en formant des bancs qui peuvent évoluer en îles. Le polder de Mortagne-sur-Gironde et l’Île Nouvelle, auparavant espaces de céréalicultures, ont été achetés par le Conservatoire du littoral après la tempête Martin de 1999, alors qu’ils étaient en partie envahis par la mer. Le Conservatoire a, sur ces espaces, décidé de ne pas obstruer les brèches et de laisser faire les marées et de suivre l’évolution de ces milieux.

L’Ile Nouvelle (33)

L’Ile Nouvelle apparaît pour la première fois sur les cartes en 1825, tout d’abord sous la forme de deux îles (îles Bouchaud et Sans-Pain) qui évolueront vers une seule entité après 1866.

L’Ile nouvelle a connu un riche passé agricole entre le du milieu du XIXe siècle et les années 60, notamment par sa production viticole protégée du phylloxéra. A partir des années 60, l’île a été progressivement abandonnée et ses cultures étaient devenues céréalières.

Devenue propriété du Conservatoire du littoral en 1990, sa gestion est confiée au Département de la Gironde depuis lors. La brèche provoquée par la tempête Martin de 1999 a entraîné une reconnexion à l’estuaire. Ce phénomène est accompagné par le programme de renaturation décidé en 2000 par le Conseil Départemental : une zone humide naturelle retrouve son fonctionnement écologique et favorise le développement d’une faune et d’une flore variées. La tempête Xynthia de 2010 créée une nouvelle brèche dans le nord de l’île ; cette partie régulièrement inondée par la marée évolue rapidement.

L’Ile Nouvelle est un Espace Naturel Sensible du Département 33 : la partie sud de l’île (ancienne Île Sans-Pain) est ouverte au public qui peut découvrir un exemple de renaturation d’un espace estuarien ainsi que l’histoire de l’archipel.  

La partie nord de l’Ile (ancienne île de Bouchaud), quant à elle, est fermée au public afin d’offrir un grand espace de quiétude à l’avifaune.

Polders de Mortagne-sur-Gironde (17)

Sur la rive nord de l’estuaire de la Gironde, des polders ont été créés entre 1960 et 1970 sur la commune de Mortagne-sur-Gironde dans le but d’installer une production agricole intensive sur des prés salés estuariens auparavant peu exploités et régulièrement recouverts par les eaux saumâtres.

La tempête Martin en 1999 a créé des brèches dans le système d’endiguement d’un polder situé à l’aval du port de Mortagne-sur-Gironde et l’eau a envahi cet espace. Pour protéger les habitations, une nouvelle digue a alors été construite plus en retrait vers l’ancienne ligne de rivages. Le Conservatoire du littoral s’est porté acquéreur des parcelles situées dans l’ancienne zone endiguée et le Conservatoire Régional des Espaces naturels (CREN) Poitou-Charentes assure la gestion de ces terrains depuis cette époque.

Sur ce site, les vitesses de sédimentation observées sont spectaculaires : en l’espace de dix ans, le niveau topographique initial a été regagné, et une reconquête progressive d’une végétation caractéristique des marais estuariens s’est engagée. Outre les qualités intrinsèques de ces milieux, les roselières jouent un rôle tampon en absorbant une partie de l’énergie de la houle incidente, ce qui diminue son impact sur le trait de côte.

Projet pour le site

L’estuaire de Gironde est un site précieux pour le projet adapto car ce secteur bénéficie de suivis complets organisés par les gestionnaires ; l’évolution de ces territoires servira de référence pour d’autres site, à ce jour plus en amont dans la démarche. L’estuaire de Gironde pourra ainsi alimenter le réseau des sites adapto confrontés à des enjeux similaires.

La présence des deux sites expérimentaux permettra également d’engager des réflexions sur le devenir d’autres polders de l’estuaire de la Gironde en situation similaire, afin d’y mener avec les acteurs locaux des études de prospective ouvrant sur plusieurs scénarios d’évolution.

Le projet adapto mettra principalement en œuvre des actions de suivis poussées : avifaune, piscifaune, crustacés, cartographie des milieux, analyse et modélisation de la sédimentation, acceptation sociale, services écosystémiques, évolution paysagère.

Cet ensemble de données permettra de présenter aux acteurs locaux les bénéfices écosystémiques rendus par ces espaces naturels.

Ile Nouvelle

La brèche à marée haute - juillet 2018
La Brèche à marée basse - juillet 2018

Le site de l’Ile Nouvelle est un exemple très avancé de gestion souple du trait de côte finalisé en 2016. Le beau développement de la couverture végétale sur deux-tiers du site dont des roselières et de la faune, notamment de l’avifaune est attesté par un suivi scientifique large depuis 2012.

Le projet adapto mettra en œuvre notamment deux actions :

  1. La mise en œuvre de la Convention recherche IRSTEA relative aux services écosystémiques ( 2018-2020) afin de disposer d’un d’inventaire des impacts écosystémiques de la reconnexion estuarienne.
  2. L’actualisation d’ici la fin du projet de la cartographie des habitats en privilégiant une approche très fine.

Cet ensemble de données permettra de présenter aux acteurs locaux les bénéfices écosystémiques rendus par ces espaces naturels.

Chronique de site

Ile Nouvelle
2018
30 mai 2018 : Le projet adapto est présenté à la DREAL Aquitaine.

26 mars 2018 : Présentation d’adapto au comité de gestion réunissant les élus de la Gironde, le gestionnaire (Cd33) et le Conservatoire du littoral.

Eté 2018 :  47 ha de Domaine Public Fluvial sont affectés au Conservatoire du littoral. L'ensemble du site peut être géré selon un mode de gestion souple.

Eté 2018 : Projection du film « Et demain, on fait quoi ? » dans une école de Pauillac. Organisée par la Délégation Aquitaine en partenariat avec le CPIE Médoc.

13 septembre 2018  : Présentation du projet adapto au Copil local qui regroupe gestionnaire, partenaires, services de l’Etat, scientifiques et usagers.

Novembre 2018 : Signature d’une convention de partenariat avec IRSTEA. Mise en place d’un programme de recherches et développement pour évaluer les services de la reconnexion estuarienne sur la partie nord de l’île Nouvelle par l’étude du fonctionnement trophique des communautés aquatiques, et approche des services écosystémiques associés.

2019
17 janvier 2019 : comité de gestion du site associant CDL/CD33 en présence des élus du département .

07 février 2019 : Conférence à Sadirac (33), présentation adapto par la délégation Aquitaine sur les actions de gestion souple du trait de côte des sites pilotes en Aquitaine (Delta de la Leyre – Ile Nouvelle). Conférence organisée par l’Association Terre et Océan. Public d’environ 40 personnes.


Mortagne-sur-Gironde
Septembre 2018 : Reconduction campagne de photos pour l’observatoire du paysage des polders Mortagne-sur-Gironde – CREN + campagne de photos aériennes.

Ligne de temps

Île Nouvelle

1991 Le Conservatoire acquiert l’Ile Nouvelle.
1993

La gestion de l’Ile Nouvelle est confiée au Conseil départemental de la Gironde.

1999

Les tempêtes provoquent une première brèche.
L
e Conseil départemental décide un programme de renaturation.

Années 2000

l’Ile Nouvelle est jumelée au titre du programme EUROSITE2 avec l’île néerlandaise de Tiengemeten.

2010 La tempête Xynthia provoque une nouvelle brèche.
2012-2015 Le Conseil départemental finance un programme de recherches en géologie, hydro-sédimentaire, biologie, perception sociale.
2017 Lancement du projet adapto.
2018

Le Conservatoire du littoral acquiert 47 ha.
La gestion souple du trait de côte s’applique sur tout le site.

2019

Lancement de la révision du plan de gestion.

Site polder Mortagne

1966

Création du polder de Mortagne-sur-Gironde.

Décembre 1999

Tempête Martin.

2000

Acquisition du polder par le Conservatoire du littoral.
Mise en gestion auprès du CREN.
Mise en place d’un suivi avifaune.

2008

Mise en place d’un suivi piscicole et macro-crustacé en partenariat avec l’IRSTEA.

2010

Mise en place d’un suivi des passereaux migrateurs.

Mars à août 2017

Diagnostic agricole – Cdl /CA17.

Août 2017

Présentation du diagnostic agricole aux agriculteurs du secteur.

Octobre 2017

Signature du contrat de financement avec la Commission européenne du projet LIFE adapto

Pas de billet posté.

Estuaire de la Gironde en images

Estuaire de la Gironde en images

pictogramme newsletter

Newsletter

Tenez-vous au courant des dernières informations en vous inscrivant à la newsletter

Haut de page